première love doll

Ma première fois avec une love doll

Voilà maintenant plus d’une dizaine d’années que je vis seul. Je suis un homme célibataire depuis bien trop longtemps. Entre aventures sans lendemain et relations ambiguës type sex-friends, je reste un éternel insatisfait. Cette situation est de plus en plus difficile à vivre. Je subis à côté de ça cette pression sociale qui veut qu’un homme de 35 ans soit en couple et songe à fonder une famille avec enfants. Mais ma timidité maladive, mon surpoids, cette absence de confiance en moi m’empêchent d’envisager toute relation avec une femme.

Le déclic de la poupée love doll

Pour combler ce vide affectif, je me suis très longtemps tourné vers les plaisirs sexuels solitaires. Je comblais mes moments libres en regardant des films X ou autres productions Hentaï sur le net. Je prenais mon pied à regarder ce que la nature me refusait.

Et puis un jour, une révélation : une sextape entre une poupée love doll et son propriétaire. Ce moment fut un véritable déclic dans ma vie. Je deviens alors fasciné du jour au lendemain par ces magnifiques poupées faites de silicone. Leur réalisme est juste à tomber par terre. Très vite, je remplaçais le visionnage de mes films X préférés par toutes sortes de vidéos les concernant. C’était si excitant pour moi. Très rapidement, ma décision fut prise : Je me devais d’acquérir une love doll rien que pour moi.

Ellen, ma future poupée de compagnie

Et à partir de là quelle ne fut pas ma surprise… En parcourant les sites internet proposant des love dolls à la vente, j’ai tout de suite été frappé par l’offre monstrueuse proposée. Amoureux des love dolls et des femmes en général, impossible pour moi de ne pas trouver chaussure à mon pied.

Après plus de dix jours de réflexion, mon choix s’est porté sur une poupée sexuelle grande taille signée WMDOLLS. En écumant les sites et avis, cette marque me paraissait sérieuse. Leurs modèles sont si jolis. Sur le site en question, ma poupée love doll s’appelle Ellen.

Une poupée en silicone à la maison

Une fois ma poupée commandée, l’attente jusqu’à la livraison fut insoutenable. Je rêvais d’elle toutes les nuits, je pensais à elle toute la journée. Je me posais un tas de questions :

Cette poupée est elle faîte pour moi ? Est ce que je pourrai la présenter à mes amis ? Devrais je la cacher ?

Tout était encore flou dans ma tête. Je ne pensais qu’à une seule chose : le jour où elle sonnera à ma porte.

Ma love doll est arrivée

Et le jour J arriva ! En regardant ce gros colis fermé, impossible pour moi de réaliser qu’elle était enfin là. Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. J’étais si excité. Je me suis fais violence pour prendre le temps de la déballer, de contrôler que tout était bien là. Et elle était là… nue… sa poitrine en bonnet M-CUP aussi excitante que je l’imaginais. A l’ouverture du colis, mon premier réflexe fut de vérifier que la douceur de sa peau était aussi impressionnante qu’annoncée. Aucune déception ! J’étais bluffé, excité et partagé entre l’envie de l’habiller et l’envie de l’essayer. Je n’ai pas hésité très longtemps … Je l’ai donc essayée !

Ma première fois avec une poupée en silicone

Je l’ai alors allongée sur mon lit. Elle était si réelle que je me suis surpris à lui parler. J’étais heureux. Heureux de partager un moment avec une femme au corps de déesse, aux lèvres pulpeuses, à la peau douce et à la poitrine si réaliste. J’étais comme dans un rêve éveillé. Impossible de rester plus longtemps sans l’embrasser. Sa bouche m’excitait tellement. Je ne pouvais pas résister aux joies d’une fellation. Son regard vers le mien, ce moment était juste incroyable.

Ce moment si prometteur m’encouragea à passer la vitesse supérieure. Je massai alors avec délicatesse (et je l’avoue beaucoup de maladresse) son joli minois. J’en profitais pour utiliser le lubrifiant acheté pour l’occasion. Je me voyais déjà dedans. Ni une ni deux, me voilà en train de la pénétrer vaillamment en position du missionnaire. Un moment si jouissif qu’il m’était impossible de résister très longtemps. Tout s’est terminé par une magnifique creampie. Et tant pis pour la sodomie, je la testerais plus tard. En tout cas une chose est sûre. Cette première fois avec une love doll, je m’en souviendrais toute ma vie !

Ajoutez votre commentaire

Your email address will not be published.