je montre mes seins

Je montre mes seins

Je suis une femme de 27 ans, et mon passetemps c’est les échanges coquins. Je suis abonnée à plusieurs sites de rencontre pour adulte ou encore des sites d’échanges de sextos. Bref, j’ai l’habitude de montrer mes seins. Mais un soir, une envie m’est venue, c’est de me faire démonter par un beau gosse inconnu. La première étape était de trouver le parfait inconnu en question.

Le choix du profil parfait

Je suis une amatrice abonnée au site Gareauxcoquines.com. Ce qui me plait avec ce site c’est la diversité de profils. Histoire de diversifier aussi les spectateurs. D’habitude, je ne fais que des échanges textos, j’envoie et je reçois des nudes, je batifole avec plusieurs gars en même temps.

Mais en défilant la photo de mes interlocuteurs pour y dénicher le ticket gagnant, un profil a particulièrement retenu mon attention. Celui d’un beau brun aux regards mystérieux qui me rappelait les badboys des récits érotiques. Grand et musclé, ce beau gosse faisait monter ma libido comme pas possible. Rien qu’en pensant à ses mains sur mes seins, j’en mouillais déjà. Mon choix était fait, il ne reste plus qu’à convaincre Monsieur mystérieux.

Des premiers échanges satisfaisants

La prise de contact a été simple. Aussitôt les salutations faites, je lui ai demandé ce qu’il recherchait. Bingo ! Il voulait un coup d’un soir torride. J’ai pioché la bonne carte apparemment.

Mais après quelques messages, il m’avoua ces préférences qui m’ont plutôt paru être des exigences. Monsieur mystérieux est amateur de gros seins. À ma plus grande crainte, moi qui faisais un bonnet C, que ma tour de poitrine ne lui satisfasse pas.

Pour éviter tout refus, j’ai préféré tout de suite lui montrer mes seins. Sa réponse m’a soulagé avec un « parfait !! ».

Mais ce n’était pas tout, il m’a confié qu’il aimait voir son chef-d’œuvre accompli et en garder souvenir. Au début j’étais perdue, il m’a alors parlé du creampie. Je l’ai déjà fait, mais j’ignorais son appellation. Toutes ses exigences et ses penchants sexuels m’excitaient encore plus.

Notre rencontre se fera chez moi, le lendemain à 20h.

Une rencontre torride

levrette amatrice canapé

Pour une soirée mémorable, j’ai voulu marquer le coup. Ça allait quand même être ma première fois avec un inconnu, non ? J’ai opté pour une robe courte rouge avec un décolleté discret, mais dans la teneur du tissu moulait mes formes et mettait en valeur mes seins et mes hanches. Je me suis bouclé les cheveux, je me suis mis du vernis à ongles bordeaux et je me suis maquillée subtilement.

À 20h pile, on toque à la porte. À travers le judas j’aperçois un beau brun, exactement comme sur son profil. J’ai ressenti une sensation de chaleur m’envahir et se départir sur tout mon corps. J’ouvre aussitôt la porte en le laissant entrer.

Sur mon canapé, le beau brun arborait un sourire aussi sublime que son visage. Son expression était à la fois sexy et mignonne, ce qui m’excitait davantage. Cela cassait l’idée de badboy, mais ça me plaisait tout autant.

Pour être courtoise, je lui offre un verre de vin, dont il s’en fichait royalement. Une fois que j’étais assez proche de lui, il m’attrape vigoureusement le bras et me tire vers lui. Du bout de ses doigts, il me caresse le bras en remontant à mon cou. Perdue dans cette sensation, je ne me suis remise qu’en sentant sa langue entre mes lèvres et sa main sur ma nuque.

Aussitôt il dézippe ma robe et s’empresse de dégrafer mon soutif. Il est pressé de prendre mes seins à nue entre les mains, et d’y coller son visage. Passant sa langue autour de mes tétons, jouant avec mes seins et soupirant de plaisir, je sens que sa queue devient raide et dure.

Excitée par la vue de son appétit, mais aussi par le volume de la bosse dans son pantalon, ma mouille traverse ma culotte et laisse une tâche sur son pantalon. Étant sur la même longueur d’onde, on n’a pas attendu longtemps.

Il me met sur le dos et déboutonne son pantalon. En quelques secondes, je n’avais même plus de culotte. Constatant à quel point je mouillais, il affichait un sourire au coin.

Il en profite pour me pénétrer, d’une façon longue et délicate que je sentais millimètre par millimètre sa queue me dilater la chatte. Il enchaîne ensuite les va-et-vient en alternant rapidité et douceur. Ce qui me donne encore plus de plaisir. À ce rythme, il semble tenir longtemps, mais au bout de quelques minutes, et sans même pouvoir changer de position, il a joui en moi avec un gémissement intense.

Il écarte mes cuisses, et me demande d’écarter mon vagin pour que son sperme y dégouline rapidement. Avec son téléphone, il a pris une photo de ce creampie vaginal, qui était son chef-d’œuvre.

crédits photos : 4plaisir.com, balancetonporn.com

Vos recherches Creampie qui vous amènent ici :

  • je montre mes seins
  • histoires de creampies avec maman
  • recits creampie dans maman
  • www recit creampie

Ajoutez votre commentaire

Your email address will not be published.