Une rencontre adulte avec creampie vaginal

Une rencontre adulte avec creampie vaginal

Je m’appelle Sébastien et j’ai 26 ans. Je vais vous partager ma délicieuse aventure avec Hélène, une femme cougar de 55 ans. Avant de vous raconter dans les moindres détails, je tiens à préciser que j’ai une préférence pour les femmes plus matures, surtout pour ce qui est du sexe. C’est alors que l’idée m’est venue d’aller sur des sites pour des rencontres entre adultes pour trouver une cougar. C’est sur le site cougarillo que je suis tombée sur Hélène.

Brune, avec un air timide et réservé, j’ai moi-même été étonnée de voir une photo d’elle à poils se tenant debout dans sa douche. Jackpot ! Elle aussi était à la recherche d’un jeune homme pour passer une nuit torride. Sans hésiter, je suis entré en contact avec elle pour voir si elle était intéressée. Verdict : elle a été très enthousiaste à l’idée d’une soirée érotique en ma compagnie.

Annonce rencontre entre adultes

Ce que j’ai particulièrement aimé sur le site cougarillo , c’est qu’il n’y a ni surprises ni malentendus. Les rencontres, rapides et coquines, se font entre adultes consentants. À la recherche d’un plan cul avec une cougar pour des rencontres entre adulte ? Le site diffuse des annonces réelles et sérieuses de femmes matures à la recherche de moments de plaisirs sans lendemain.

Cerise sur le gâteau, plusieurs femmes cougars vous y attendent pour une bonne partie de sexe sans prises de tête. Sur le site, des annonces venant de plusieurs villes m’ont été proposées. Donc, je n’ai eu aucun mal à trouver Hélène.

De l’annonce à l’échange

Le site a permis à Hélène et moi de discuter un peu. Oui, nous étions tous les deux à la recherche d’une personne pour de bonnes parties de sexe. Néanmoins, on voulait tous les deux faire un peu connaissance. Quand je dis faire connaissance, je voulais surtout connaître ses fantasmes au lit et ce qu’elle aimerait que je lui fasse. Bref, le genre de choses qui nous fera passer un moment de plaisir partagé.

Je lui dévoile ce dont j’avais envie. Mes désirs, mes fantasmes dont le plus excitant était de la prendre sans capote et d’éjaculer en Elle. Elle a accepté de réaliser mon plus grand fantasme et je rêvais qu’elle me fasse le jour venu.

De l’échange à la rencontre

Vient enfin le jour où Hélène et moi avions convenu de nous donner rendez-vous. Nous nous étions mis d’accord pour une nuit à l’hôtel. Mais finalement, pour décupler le plaisir, nous avions décidé de faire ça en journée à l’hôtel. Elle a réservé la chambre d’hôtel à son nom et elle y est arrivée avant moi. Elle m’a juste envoyé le numéro de la chambre par texto.

À mon arrivée, elle m’a ouvert. Je suis tombé nez à nez sur une femme cougar aux lignes pulpeuses. Ses ongles étaient parfaitement manucurés. Dans une deux pièces en dentelle noire et des escarpins qui lui faisaient des jambes magnifiques, je ne pouvais que tomber sous son charme.

Passons aux préliminaires

Je suis le genre à aimer prendre mon temps pendant une partie de jambes en l’air pour faire durer le plaisir. Sans grande surprise, Hélène était une femme qui aimait prendre les choses en main. Dès que je suis entré dans la chambre, elle m’a emmené jusqu’au lit en me prenant par la main. En se frottant à moi et en me regardant d’un œil provocateur, elle me poussa au pied du lit. En s’approchant de moi, elle m’a susurré ces mots à l’oreille : J’ai très envie de te sucer.

Hélène s’est littéralement jetée sur mes lèvres pour me rouler une grosse pelle. En même temps, elle s’employait à défaire la braguette de mon pantalon pour libérer mon pénis. En saisissant ma queue dans sa main, elle a commencé à lécher ma queue à grands coups de langue avant de l’engloutir et lui pomper le dard.

Il est temps de la prendre

Alors qu’Hélène continuait de me sucer, l’envie de la prendre grandissait en moi. D’un coup, je l’ai retourné en position levrette. Sans perdre de temps, j’ai enfoncé ma queue dans sa chatte qui était déjà complètement trempée. De là, ses gémissements envahissaient la chambre à chaque grand coup de queue que je lui donnais. Ma queue faisait un va-et-vient à vitesse grand V pour la baiser comme il se doit.

Je me déchaînais en limant sa chatte tel un marteau piqueur. Tout en poussant de forts gémissements, elle m’encourageait en disant : Hum…elle est bonne ta queue, baise-moi encore plus fort. Ce qu’elle me disait me rendait dingue et m’excitait encore plus. On a continué ainsi jusqu’à ce que je me mette à jouir… Elle aussi d’ailleurs !!

Après avoir repris notre souffle, elle s’est levée pour aller se rafraîchir dans la salle de bain…Une des plus belles soirées plan cul de toute ma vie. Merci Cougarillo !!!

Vos recherches Creampie qui vous amènent ici :

  • https://www video-creampie com/category/recits-creampies

Ajoutez votre commentaire

Your email address will not be published.